La liste des signes utilisée par les cambrioleurs pour préparer une effraction

Il existe un mythe impérissable parmi les propriétaires de maisons, les criminels repèrent les maisons et laissent derrière eux de mystérieux signes à la craie qui n’ont de sens que pour leurs congénères. On ne compte plus les histoires de personnes âgées qui ont laissé entrer des agents de marketing dans leur maison, pour se faire cambrioler la semaine suivante. Selon eux, les voleurs se sont déguisés en agents, puis ont gravé de petits signes dans les poubelles pour faire savoir aux autres que l’endroit vaut la peine d’être pillé. Nous nous demandons toutefois si ce mythe est fondé ou si les victimes essaient simplement de relier désespérément des points de coïncidence.

Liste de signes de cambriolage

En 2015, le département de police britannique de Lanarkshire a publié une image exposant un prétendu signe de cambriolage utilisé par les criminels pour marquer des propriétés pour que leurs partenaires viennent les piller après. La division de police a affirmé que le code était basé sur une liste de signes récemment découverte dans une petite ville voisine.

La liste montre plusieurs itérations de chaque dessin, accompagnées de leur traduction. Certains marquages signifient que la propriété est fortement protégée ou trop risquée, tandis que d’autres indiquent à l’œil attentif que la maison ne contient rien de valeur qui mérite d’être volé.

Un « X » signifie généralement que la cible est prometteuse, ce que l’on trouve non seulement, sur les murs des maisons ou les poubelles, mais aussi sur les pare-brise des voitures. Les escrocs disposent même d’un dessin pour signaler que la maison a été dernièrement cambriolée.

Article qui pourrait vous intéresser :  Quelle formation pour travailler dans la sécurité ?

Est-ce que les signes de cambriolage ne sont qu’un mythe ?

Bien qu’elle soit partagée par les services de police, de nombreux sceptiques ne croient pas à l’existence du « marquage » des propriétés. Il est intéressant de noter que les médias semblent avoir une révélation récurrente de la liste de signes de marquage. En 2012, plusieurs médias italiens et russes ont fait des reportages sur le déchiffrage des signes, qui, incidemment, présentaient les mêmes signes que la police de Lanarkshire.

Mais cela soulève la question : si le secret est dévoilé, pourquoi ne l’ont-ils pas changé ? Il est également un peu difficile de croire qu’à notre époque, des cambrioleurs risquent d’être découverts juste pour transmettre un message à la craie pour les autres. Il doit y avoir une forte camaraderie dans la pègre si les criminels sont prêts à transmettre des informations anonymes à d’autres, au lieu de cambrioler eux-mêmes les maisons.

Pensez-y : les coéquipiers peuvent simplement se téléphoner pour faire part de leurs découvertes. Et encore, les dessins à la craie ? Dans une campagne rurale, les malfrats peuvent avoir recours à ces tactiques de la vieille école, mais les criminels capables de contourner les solutions avancées de sécurité domestique doivent disposer de méthodes plus sophistiquées pour partager leurs informations, comme les forums cachés sur le Dark Web.

Comment éviter le marquage des cambrioleurs ?

Que l’histoire des signes de cambriolage soit vraie ou non, une chose est sûre, vous devez vous protéger :

  • si vous constatez une activité suspecte dans le voisinage, informez-en la police ;

  • disposez d’un arsenal intimidant d’alarmes et de caméras pour dissuader les cambrioleurs. Les systèmes de sécurité intelligents sont aujourd’hui incontournables. Les caméras extérieures équipées de détecteurs de mouvement et d’un projecteur peuvent potentiellement surprendre les marqueurs en pleine action, et même prendre un cliché d’eux ;

  • si des escrocs viennent fouiner autour de votre maison, faites-leur une faveur et rappelez-leur en plaçant un panneau de cour déclarant que votre maison est gardée par une agence de sécurité fiable ;

  • et n’oubliez pas que les chiens de garde sont particulièrement efficaces.

Article qui pourrait vous intéresser :  Quelques conseils sur les systèmes anti-intrusion